Marketing : conseils pour éliminer les silos

Améliorer ses performances marketing en éliminant les silos

La majeure partie des responsables marketing pensent qu’à l’heure du digital, les silos sont un facteur de ralentissement des performances internes et externes des entreprises. Eliminer ces silos améliorerait donc les performances de l’entreprise.

Les silos marketing

Selon Brad Brocks, les entreprises qui fonctionnent par silos sont nombreuses. Pour les reconnaitre, il suffit de jeter un œil à leur département marketing. Si plus de trois cadres du département marketing sont réunis dans une seule pièce, la présence de silos est avérée.

L’étude de Teradata en collaboration avec Forbes Insights révèle cependant que les silos affectent une grande partie des marketeurs. Or, 65% des spécialistes du marketing estiment que les silos présents dans leur département les empêchent d’avoir une vision globale des campagnes promotionnelles et des initiatives.

En effet, chaque silo peut avoir sa propre vision de la marque. Conséquence, l’expérience et le message proposé à un client ne sont pas toujours cohérents. De même, les intérêts en silo sont un frein aux programmes nécessitant une application à grande échelle. Un autre inconvénient serait que les silos pourraient favoriser le manque de collaboration des équipes mal intégrées.

Comment supprimer les silos ?

Pour éliminer les silos et améliorer leurs performances, les entreprises doivent :

  • Abandonner la concurrence et l’isolement entre silos.
  •  Favoriser la communication, la collaboration et le partage des connaissances entre les équipes.
  • Créer une vision de l’entreprise.
  • Former et améliorer les compétences des talents en marketing.
  •  Participer à la mise en place d’une stratégie.

Bien qu’il n’existe pas de solution unique pour venir à bout des silos, les responsables marketing préconisent de les éliminer en mobilisant les équipes autour du client.

Le télésecrétariat, nouvelle alternative d’une entreprise évoluée

Télésecrétariat : des services performants et innovateurs

Quelle que soit l’importance de l’entreprise, le secrétaire constitue un élément indispensable pour le bon fonctionnement de ses activités. Selon la rigueur des actions menées par la société, le secrétaire peut être confronté à un volume de travail colossal. En sa qualité d’être humain, il risque de commettre des failles, ou de faire des erreurs dans l’accomplissement de ses fonctions. Faire appel aux services d’un télésecrétariat réduit les risques liés au travail tout en apportant des résultats fructueux en termes d’objectifs.

Une alternative efficace pour le développement d’une entreprise

Avoir recours aux services de télésecrétariat représente de nombreux avantages non négligeables. Pour l’entreprise, c’est une solution à la fois rentable et productive, grâce au professionnalisme du service et de la qualité du travail. En effet, le télésecrétaire peut offrir les mêmes services qu’un secrétaire en interne, qualités en plus. Et comme la prise en main des tâches est efficace et rapide, cette solution limite les surcharges d’heures de travail qui seront confiées à des professionnels, allégeant ainsi les charges sociales. De plus, cela permet de bénéficier des services d’un collaborateur de façon instantanée. Externaliser son travail de secrétariat diminue également les charges liées au recrutement ainsi qu’à l’investissement dans des matériels de bureautique. Rappelons que les services fournis sont l’œuvre de professionnels, et ce d’autant qu’ils offrent des prestations polyvalentes.

Télétravail : une activité sans limite

Parallèlement à l’augmentation des demandes de l’entreprise en matière de productivité, les attributions du secrétaire sont de plus en plus nombreuses. Cela ne pose aucun problème pour une agence de télésecrétariat. En effet, les services de l’agence sont disponibles dans tous les domaines d’activité. Autre avantage, l’importance de son réseau d’activités lui permet d’offrir des prestations à la demande, dans le temps et dans l’espace. L’ensemble des services se gère sans souci de contraintes de temps, l’expertise étant de rigueur. Généralement en offshore, les coûts restent abordables comparés à la qualité du travail. Enfin, les risques du non respect de la confidentialité ne sont pas envisageables dans la mesure où l’agence est une entité à part entière, régie par le code du travail.

Relation client : vers un parrainage en B to C

Relation client directe : participation active du client

Le parrainage constitue une stratégie marketing intemporellement efficace et adaptée à tous types d’entreprises. Il s’inscrit en effet dans une logique de relation client durable et favorise le commerce de proximité. Il consiste en une participation active d’un client (parrain) qui va parrainer ou inciter un nouveau client à la consommation. Ce système crée ainsi un circuit de consommateurs satisfaits, qui pourront témoigner des produits et services. Parmi toutes les stratégies de relation client qui existent, le parrainage est le meilleur moyen pour créer une relation directe et fructueuse avec le consommateur. Il favorise une interaction entre l’entreprise et ses prospects. Ceux-ci étant les décideurs principaux de leur fidélité envers la marque.

Une entreprise de plus en plus proche du consommateur

Le parrainage figure parmi les meilleures stratégies marketing de relation client les plus influentes dans le B to C. Effectivement, rien n’est comparable au témoignage direct et réactif du client pour véhiculer la notoriété d’un produit ou des services. Le parrainage en B to C consiste en effet à inciter les clients actuels (les parrains) à venir vers d’autres clients potentiels pour leur proposer les offres de l’entreprise. En contrepartie, ces parrains reçoivent des récompenses, généralement en lien avec le secteur d’activité de l’entreprise : bons d’achats, promotions, cartes de fidélité, etc. Dans le but de la mise en place d’un parrainage fidèle, certaines entreprises organisent même des concours entre parrains, au cours desquels ils peuvent gagner des lots beaucoup plus importants tels que des voyages ou une gratuité de service pendant une durée déterminée.

Une relation client optimale : passer au-delà des risques

Comme toute stratégie de marketing, le parrainage peut présenter quelques inconvénients. Il risque d’entraîner une surproductivité de parrains pouvant amener au déficit de l’entreprise. Pour ne pas tomber dans une sphère infernale, il serait judicieux d’effectuer une organisation planifiée avec une modération des activités. Outre ces désavantages jugés minimes, le système de parrainage pour une bonne relation client présente de meilleurs côtés. En rappel, les avantages offerts par cette méthode de marketing en B to C:

  • Une opportunité de vente très peu coûteuse, avec une communication qui se fait uniquement via les réseaux sociaux et le bouche à oreille
  • Une meilleure image de l’entreprise grâce au client ambassadeur
  • Une stratégie CRM plus efficace
  •  Une fidélisation client optimale
  • Une relation de proximité avec le consommateur

Marketing B to B: 4 formules pour 2014

B to B : un secteur en pleine expansion

De plus en plus d’entreprises font appel à des services personnalisés pour renforcer leurs stratégies marketing en B to B. Cette approche est particulièrement intéressante du point de vue commercial, et constitue la clé d’une stratégie de marketing B to B dans les années à venir. Bon nombre d’entreprises se révèlent performantes après avoir opté pour cette méthode. Cependant, beaucoup d’enseignes sont encore incapables de percer les réels enjeux de cette technique, qui exige une bonne maîtrise en stratégie marketing. Quelques points restent encore à discuter sur le sujet.

Offrir un contenu pertinent grâce à l’inbound marketing

Les responsables commerciaux sont conscients de l’impact d’un bon contenu sur le trafic. Face à cela, de nombreux marketeurs privilégient des contenus à fortes valeurs ajoutées et limitent de plus en plus l’envoi de spam. Ceci contribue au bon fonctionnement du marketing B to B. Cependant, constate Hervé Gonay, fondateur de Getplus, les enseignes tendent à favoriser le contenu et à laisser le client sur le banc de touche. En effet, même s’il s’agit de marketing de contenu, l’idéal pour optimiser sa stratégie marketing est d’inclure le prospect dans sa promotion.

Un contenu personnalisé via le nurturing

Il est clair que l’inbound marketing a acquit une notoriété importante en marketing B to B. Mais cela ne suffira plus pour exceller dans le domaine dans les prochaines années, même si la relation client tend à devenir beaucoup plus rapprochée. En effet, Hervé Gonay évoque ‘’une personnalisation de la relation client’’. Cela consiste à mesurer les intérêts de la clientèle et à les introduire dans les stratégies marketing B to B de demain. Cette méthode incitera plus facilement le client à acheter un produit ou à s’abonner à un service.

Marketing automation : l’allié de l’inbound marketing ?

Selon les constatations d’Hervé Gonay, cette stratégie consistant à générer des leads tout en créant une interaction avec eux va de pair avec l’inbound marketing. En effet, lorsqu’on parle de cibler les prospects, ceci revient à offrir un contenu personnalisé et structuré. Ainsi, l’un ne va pas sans l’autre et ne pas les associer dans le marketing B to B pourrait induire à des résultats non pertinents. C’est la raison pour laquelle le marketing de demain relève de l’ensemble de toutes ces stratégies.

La smart data : connaître à l’avance les partenaires potentiels

Si en marketing B to C, il est illégal d’identifier les clients ayant visité son site web, ceci est parfaitement faisable en marketing B o B. C’est le service offert par la smart data. En effet, les entreprises peuvent désormais reconnaitre des clients potentiels, et orienter leurs offres en fonction de leurs comportements et de leurs attentes. Ceci permet une relation beaucoup plus interactive et de ce fait, plus performante.

Vente directe : le marketing renaissant

Différentes manières de procéder à la vente directe

 La vente directe a conquis l’intérêt des petites entreprises ces dernières années. Grâce à ce système de commercialisation directe, le circuit de distribution des produits devient plus accessible et nécessite moins de frais, mais toujours avec une proximité efficace avec les consommateurs. L’activité bat actuellement tout son plein car elle représente un certain nombre de marchés et requiert de plus en plus l’attention des plus grandes entreprises.

Une proximité ouverte au grand public

Du fait du caractère direct de ce système marketing, la relation entre le producteur direct et les consommateurs est plus présente, même si dans certains cas, l’entrée en œuvre de petits transformateurs est nécessaire. Les seuls et grands enjeux dans la vente directe sont la mise en place d’un système de communication efficace à travers les publicités de toutes sortes. L’objectif étant de créer rapidement une relation client productive et durable. Dans la plupart des cas, les producteurs misent sur les marchés publics pour élaborer cette relation, pour ensuite s’octroyer une réputation. Il existe également les foires et événements qui sont autant de théâtres d’activité efficaces, pouvant réunir un grand nombre de décideurs ou de consommateurs. Cette plate-forme reste une des meilleures stratégies dans la mise en rail d’une vente directe. Enfin, la forme la plus courante du marketing direct est la vente sur place qui permet au producteur de contrôler totalement ses produits.

La technologie à l’affut de la vente directe

Actuellement, les grandes entreprises ont recours à la technologie du web pour effectuer la vente directe. Cette stratégie vise un client plus sélect et restreint, peu de sites de grands distributeurs étant reliés aux détaillants. Ce système de vente directe ne connait pas encore une grande popularité car les coûts reviennent plus chers. Le concept même de vente directe a perdu son sens premier, en raison de l’absence de la proximité producteur-consommateur. Les dernières tendances tendent plutôt vers la vente par itinérance ou le porte à porte qui commence à attirer un certain nombre d’habitués.