S’entourer des services d’une société de sécurité informatique

S’entourer des services d’une société de sécurité informatique

Actuellement, l’intervention d’une société de sécurité informatique devient incontournable pour les professionnels, surtout pour les entreprises et les institutions. Une nécessité devenue accrue face à la gravité des risques encourus au niveau de l’informatique, qui peuvent mettre en péril, la poursuite des activités, la fidélisation des clients et la pérennité de l’entreprise même. De nombreux spécialistes en sécurité informatique proposent leurs compétences et leurs savoir-faire pour accompagner les clients dans l’implantation d’une solution de sécurité inhérente et puissante qui garantira l’intégrité des réseaux informatiques.

Quels sont les avantages de traiter avec une société de sécurité informatique ?

L’informatique possède une place prépondérante dans la vie d’une entreprise et notamment dans le bon accomplissement de la majeure partie de ses activités. En effet, le stockage des données confidentielles, le paiement, la communication, le marketing et plein d’autres tâches cruciales passent par l’informatique. Les sociétés consacrent alors un budget important au volet informatique mais surtout dans sa sécurisation. Elles vont même jusqu’à recruter une société tierce experte dans la sécurité informatique pour bénéficier d’un système de protection infranchissable.

Les risques d’intrusion deviennent de plus en plus menaçants avec des redoutables pirates informatiques qui utilisent les toutes dernières techniques pour essayer de contourner les systèmes de sécurité les plus solides. Ainsi, les entreprises pourraient s’exposer dangereusement aux virus, aux programmes malveillants, aux logiciels espions, aux piratages de données des clients et autres. Pour éviter une perte financière sans précédent, les entreprises choisissent d’investir d’importantes sommes dans la sécurité informatique de leurs installations.

Quels sont les services proposés par les spécialistes de la sécurité informatique ?

Les sociétés spécialisées dans la sécurité informatique professionnelle s’entourent de consultants expérimentés rompus aux métiers de protection de données face aux menaces des hackers. Ils établissent des offres à la hauteur des attentes des entreprises et qui peuvent encore être personnalisées selon les exigences de ces dernières. Un dispositif spécial peut être conçu pour garantir la sécurité des transactions électroniques et pour le stockage et/ou le transfert des données confidentielles. De manière permanente, le prestataire réalise une veille technologique méticuleuse pour mettre à jour les dispositifs de sécurité de ses clients en vue d’optimiser leur performance.

 

Centre d’appels offshore : protestation pour une meilleure reconnaissance

Des mouvements de mobilisation par les employés de centre d’appels offshore

Les téléopérateurs subissent la pression des concurrents de leur entreprise, si bien qu’ils sont harcelés, leur pause n’est ni réduite ni payée, les heures supplémentaires ne sont pas indemnisées, etc. Traités d’esclavagistes, les employeurs dans ce secteur sont réputés avoir une mauvaise politique sociale. Beaucoup d’employés se sentent humiliés bien qu’ils aient un diplôme d’étude supérieur et que leur salaire en tant que téléopérateurs vaut environ 700 dinars soit à peu près 284 euros avec des primes pouvant atteindre 338 dinars. Luttant pour une reconnaissance de leur droit, les employés se sont lancés dans des mouvements de grève en juin 2016. D’un autre côté, la concurrence bat son plein à Maurice et Madagascar où un câble de fibre optique sera installé pour améliorer la communication dans les centres d’appels offshore.

Un grand nombre d’employés dans les calls center

En Tunisie comme dans de nombreux pays en voie de développement, travailler dans un centre d’appels offshore constitue une activité temporaire pour les jeunes en quête d’un emploi correspondant à leur diplôme. Un jeune téléconseiller travaillant chez Téléperformance et titulaire d’un Master de recherche en sciences de l’informatique s’occupe de traiter les demandes des abonnés ADSL pour un opérateur français. Souhaitant être recruté par une entreprise de télécoms française, il espère travailler plus tard comme informaticien.

Le marché des centres d’appels ne se porte pas aussi bien qu’il n’y paraît et de plus en plus de jeunes Tunisiens prévoient de faire carrière dans un autre pays. Bon nombre d’entre eux ne pensent également plus à continuer dans ce secteur.

Le chiffre d’affaires des centres d’appels vaut tout de même environ 270 millions soit à peu près 300 millions de dollars, selon le ministère des Technologies de l’information et de l’Economie numérique. Bien que cette activité ne soit apparue qu’en 1999, ce pays compte 22 000 employés répartis dans 364 calls center.