Les qualités requises pour travailler dans un centre d’appels offshore

Un centre d’appels offshore met en avant le télémarketing dans l’exercice de ses activités

Actuellement, les centres d’appels offshore sont très répandus. Ils proposent plusieurs activités, telles que la réception et l’émission d’appels téléphoniques, la vente, la gestion de la relation client, ainsi que les affaires administratives. Ces activités ont pour objectif de rehausser l’image de marque des sociétés qu’ils représentent et d’optimiser également leur relation client afin que leur chiffre d’affaires en soit développé.

Dans la plupart des cas, les grandes sociétés ont recours à des centres de contacts externalisés afin que leurs agents en interne puissent se focaliser sur leurs tâches principales. Les agences, quant à elles, s’engagent à répondre à leurs besoins d’externalisation de la relation client. Ils doivent disposer d’une infrastructure adéquate, munie des équipements nécessaires pour mener à bien leur mission. En outre, un personnel compétent et bien formé parvient mieux à qualifier les fichiers ou à réussir des campagnes de télévente, de téléprospection et de prise de rendez-vous.

Comment réussir dans le métier de téléconseiller ?

Devenir téléopérateur dans un call center requiert plusieurs compétences, et détenir un bon profil permet de réussir dans ce métier. Avoir un excellent sens de l’argumentation et une maîtrise de la technique de vente est indispensable pour exercer dans un service commercial. Ces savoir-faire permettent de convaincre plus facilement son interlocuteur tout en évitant d’être insistant.

Un centre d’appels offshore fait également office de sous-traitance de la relation client. Pour intégrer ce service, le téléacteur doit avoir un sens aigu de l’écoute. Sa réactivité est importante lors des appels afin qu’il puisse bien comprendre les besoins de son interlocuteur et apporter une solution à sa requête de manière efficiente. De plus, faire preuve de courtoisie et de patience envers le client en toute circonstance est requise dans ce métier. La satisfaction des clients en sera garantie, ce qui suscitera leur fidélisation.

Dans les deux cas, tous les téléconseillers doivent être préalablement formés sur le produit ou le service proposé par l’entreprise qu’ils représentent, ainsi que sur son marché. Cela afin d’élaborer un bon argumentaire qui permettra de différencier la société par rapport à ses concurrents, lors d’une télévente ou d’une téléprospection.

Être téléconseiller dans un centre d’appels offshore, un métier passionnant

Un téléconseiller peut être fier de son métier étant donné qu’il représente certainement une entreprise de grande envergure. C’est par le biais de la conversation téléphonique qu’il entretient avec le prospect ou le client que ce dernier aura un aperçu de la marque. Il s’agit d’un rôle délicat, d’autant plus si le centre d’appels se situe dans un pays étranger. Mise à part la maîtrise des techniques requises pour l’activité, le téléopérateur doit également s’imprégner de la culture du pays dans lequel la société est localisée.

Travailler dans un centre d’appels offshore est un moyen d’aiguiser son sens de la communication étant donné les nombreux appels émis et reçus. Rester en contact continu avec les clients permet d’optimiser ses expériences dans le domaine, et d’avoir un bon relationnel avec eux. De plus, il est possible d’acquérir, au fil du temps, de l’expérience dans un domaine plus précis du marketing.

Certes, dans l’exercice de sa fonction, il est possible que le téléagent reste devant son écran d’ordinateur pendant toute la journée, alors que la sédentarité nuit à la santé. Toutefois, il est conseillé d’effectuer quelques exercices d’étirement pour éviter les douleurs lombaires. Il est également important de marquer régulièrement un temps d’arrêt afin de laisser les yeux se reposer.

Les compétences d’un(e) bon(ne) téléconseiller(ère).

Le métier de téléconseiller ainsi que les compétences qu’il exige ne cessent d’évoluer. En effet, il doit s’adapter en fonction de l’évolution des outils de communication qu’il utilise. Voici quelques compétences utiles pour être un meilleur téléconseiller.

Avant tout, il doit avoir des connaissances techniques concernant les outils qu’il devra utiliser (téléphone, ordinateur, logiciels…). La parfaite connaissance des produits et services qu’il propose est également indispensable afin de mener à bien les prospections téléphoniques.

Le téléconseiller doit également disposer de solides notions des techniques de vente. En effet, il pourrait être assigné à certaines missions de vente par téléphone dans le cadre du télémarketing.

Il en est de même pour la communication. Le téléconseiller doit adapter ses mots et son intonation en fonction de son interlocuteur (débit de parole optimal, meilleure méthode pour gérer un client difficile). Pour cela, il doit savoir avoir une bonne capacité d’écoute pour atteindre son objectif principal : la satisfaction du client.

Les qualités pour être un(e) meilleur(e) téléconseiller(ère).

Téléconseiller est un métier qui exige quelques qualités spécifiques.

La patience et la concentration sont les principales qualités attendues chez un téléconseiller. En effet, le télémarketing est avant tout une question de patience. Et ce, avant de pouvoir finaliser une vente et éprouver la fierté d’avoir mené à bien une prospection téléphonique.

Le sourire est une arme très utilisée par le téléconseiller. Effectivement, au téléphone, celui-ci s’entend par l’intonation de la voix. Il est important pour les deux parties que la discussion téléphonique se passe dans les meilleures conditions.

Savoir gérer son stress est important. En effet, le téléopérateur sera confronté à des situations difficiles comme des difficultés à concrétiser ses ventes et une grande pression des résultats. Il devra donc apprendre à gérer son stress afin d’être plus productif.

Les entreprises misent sur les téléconseillers et leurs compétences pour mener à bien leurs stratégies commerciales, mais également pour préserver la satisfaction des clients. Les professionnels du secteur, notamment les centres d’appels proposent des formations de qualité. Ils disposent donc d’une équipe hautement qualifiée dans le domaine.