Les intérêts à externaliser son activité à l’île Maurice

De plus en plus d’entreprises font appel à des sociétés offshore pour externaliser leur activité. Si certains optent pour le nearshoring, c’est-à-dire l’externalisation d’une activité dans une autre région du même pays ou d’un pays proche, d’autres préfèrent l’offshoring, ou l’externalisation à l’étranger. Et pour ces derniers, l’île Maurice fait partie du premier choix. Si l’archipel est autant privilégié par les entreprises qui externalisent leurs activités, c’est en raison des avantages qu’il présente.

Le principal intérêt des entreprises à y externaliser leurs activités est les frais qui sont réduits, permettant ainsi à ces dernières de faires d’importantes économies de budget. De plus, à part la stabilité économique et politique et le cadre paradisiaque du pays, le gouvernement mauricien favorise la création d’entreprises dans le secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) en voulant que l’île soit une « cyber-island ». Les autres avantages de recourir à une société offshore à l’île Maurice sont la bilingualité (anglais-français) de son personnel, le niveau de formation de qualité, la disposition d’infrastructures idéales, et un décalage horaire avec la France qui est faible, étant de 2 ou 3 heures selon les saisons.

En outre, la collaboration des deux entreprises permet le partage et une expérience enrichissante. En effet, l’ouverture d’une entreprise sur l’extérieur ne peut être que bénéfique. Cela lui permettra de se focaliser sur son cœur de métier, en ayant plus de temps pour se spécialiser et se développer et même pour réaliser d’autres projets.

Les critères à prendre en compte pour le bon déroulement de tout projet

Si l’externalisation d’une activité à l’île Maurice est un choix avantageux, le bon déroulement et le succès du projet reposent sur quelques critères. L’un de ces critères est la communication : c’est l’élément clé qui va faire d’un projet ou d’une activité externalisée une réussite. L’entreprise doit être en communication permanente avec la société offshore à l’île Maurice.

Et pour contrôler le bon déroulement du projet, l’entreprise doit demander un rapport hebdomadaire. Pour ce faire, des outils de communication  tels Skype ou TeamViewer sont adéquats. Il faut également organiser des réunions vidéo. L’entreprise doit savoir guider la société offshore dans la réalisation du projet. En outre, il faut faire attention aux différences de cultures. Il s’agit ici de savoir coopérer et s’écouter, car chacun a son mode de travail et de pensée, et ce, malgré le fait que le langage informatique soit universel.

Comments are closed.