L’offshore à l’île Maurice : pourquoi le secteur est si attractif?

Les atouts des prestataires mauriciens

D’un constat sans appel, l’île Maurice adopte une position stratégique par rapport aux autres parties du monde. Cet atout, le pays peut en bénéficier grâce à ses câbles sous-marins à fibres optiques qui permettent une ouverture fluide à l’étranger. L’île compte maintenant plus de 200 sociétés opérant dans le secteur du Business Process Outsourcing ou BPO, et offrent une large gamme de services liés aux TIC. L’offshore à l’île Maurice étant en pleine expansion, ces chiffres sont voués à augmenter avec le temps. Concernant les services informatiques, les prestataires mauriciens se focalisent sur plusieurs segments, dont le développement de logiciel, le développement d’applications Web, la TMA ou tierce maintenance applicative et la TRA (tierce recette applicative). Quant à l’externalisation de services BPO, ces derniers sont réputés pour le traitement back office, le traitement en centre d’appels, la numérisation des données, la saisie des données, la sous-traitance de comptabilité et toutes activités du web comme le traitement des emails.

Une main-d’œuvre axée sur la qualité

Un des atouts de l’offshore à l’île Maurice est le fait que les prestataires peuvent offrir une main d’œuvre de qualité. En effet, l’île dispose d’une population active et compétitive, pouvant à la fois communiquer en français qu’en anglais. D’autant plus que le gouvernement lui-même investit beaucoup dans le développement des ressources humaines du secteur, tout en renforçant la formation professionnelle des agents. Un autre avantage de la population mauricienne est le fait qu’elle ait le même niveau de culture que le donneur d’ordre (en l’occurrence les investisseurs européens). En effet, les prestataires mauriciens partagent la même culture technique que les entreprises françaises. Quant à la grille des salaires, les agents mauriciens sont correctement motivés pécuniairement. En guise d’exemple, un agent ou un téléopérateur bilingue gagne entre 170 et 250 euros par mois et un ingénieur développeur débutant touche entre 350 et 450 euros mensuel.

Comments are closed.