Réussir sa campagne de téléprospection en 5 leçons

La prospection téléphonique n’est pas du tout facile mais une fois que l’on maîtrise les bonnes règles, l’effort fini toujours par payer.  La téléprospection inclut également le télémarketing et la télévente. Ces activités sont vitales pour une entreprise car elles permettent de chercher de nouveaux clients. D’abord, il faut savoir qu’une téléprospection bien préparée est à moitiée réussie.  Pour ne pas perdre de temps et donc de l’argent, voici nos conseils.

  1. La prospection téléphonique demande du temps pour être efficace. Ce qui implique un travail à plein temps.  Une heure de travail par jour n’est pas suffisant. Et  pour plus de qualité, le donneur d’ordre devrait employer plusieurs personnes au lieu d’une seule, notamment en début de trimestre ou avant un évènement.
  1. Se fixer un objectif : pour motiver les commerciaux et les guider dans leur travail, cela est indispensable.  L’objectif doit être clair et bien assimilé.
  1. Partir d’un bon fichier : c’est le gage d’une téléprospection réussie. Les informations doivent impérativement être à jour pour un ciblage réellement pertinent. Si le fichier est trop vieux, il peut arriver que le téléopérateur n’arrive pas à accrocher son interlocuteur faute d’informations exactes. Investir dans un bon fichier permet donc de gagner du temps car on est sûr d’avoir affaire aux bonnes personnes et aux bons postes.
  1. Le script : dans les centres d’appels, le script est incontournable. Toutefois, il appartient au téléopérateur de savoir le réciter sans avoir l’air de faire du par cœur. Le script est un repère pour les commerciaux.
  1. Mesurer les résultats : pour identifier les lacunes et les rectifier, il est nécessaire d’apprécier les résultats du travail comme le nombre d’appels passés et leur efficacité. Cela permet de voir s’il faut améliorer la qualité du fichier ou du script.

Comments are closed.