E-mailing : les bonnes pratiques pour gagner en performance

Comment optimiser son e-mailing ?

Malgré l’efficacité des réseaux sociaux, l’e-mailing ne perd pas de son attrait. Les dernières études révèlent en effet que 80% des consommateurs en ligne sont influencés par un mail marketing et que 66% des consommateurs auraient déjà réalisé un achat après réception d’un courriel marketing. Au vu de ces chiffres, assurer sa stratégie d’e-mailing est plus que jamais essentiel. Pour ce faire, il est indispensable d’adopter les bonnes pratiques.

Bien cibler sa campagne d’e-mailing

Avant de se lancer dans une campagne, la première étape à effectuer est de définir son objectif. Ce sera une campagne pour informer sur un produit, amener le client à acheter ou pour générer une inscription ? Une fois l’objectif défini, il faut penser à déterminer la cible et le message à véhiculer.

A noter que pour envoyer son message marketing aux bonnes personnes, il est nécessaire de bien segmenter sa base de données, afin d’optimiser ses résultats et de limiter le taux de désinscription.

Travailler soigneusement le mail

Pour optimiser l’impact de sa campagne d’e-mailing, il est indispensable de :

  • Contextualiser le message marketing pour que les destinataires y adhèrent.
  • Soigner l’objet du mail qui motivera ou non le destinataire à ouvrir le message ou au contraire, à l’ignorer. Pour ce faire, l’objet ne doit pas être trop long et doit comporter les mots-clés du mail.
  • Personnaliser le pré-header car c’est la première phrase que le destinataire verra après l’objet du mail. Précieux, le pré-header augmente les chances d’ouverture du mail.
  • Mettre en exergue le call to action en le plaçant au début du message.
  • Garder un style épuré

Outre ces bonnes pratiques, il est également important de soigner le landing page, d’envoyer ses messages marketing au bon moment et de toujours analyser les métriques de sa campagne d’e-mailing.