Email marketing : et si on le combinait avec les réseaux sociaux ?

Email marketing et réseaux sociaux : la bonne stratégie

Depuis un certain temps, l’on peut constater que beaucoup de débats se répandent comme quoi le temps de l’email marketing serait révolu et que seuls les réseaux sociaux seraient les canaux à privilégier. Or, il n’en est rien étant donné que ces deux techniques sont faites pour fonctionner ensemble. En effet, même les réseaux sociaux usent des comptes mail de leurs utilisateurs pour leur notifier d’une telle ou telle action, à l’instar de Facebook qui envoie un mail à ses utilisateurs pour leur faire savoir qu’une personne a aimé une photo, une vidéo ou un statut. Cela prouve que l’email est bel bien en vie. Il nous convient alors de clamer haut et fort que l’e-mailing pourra encore avoir sa place dans la démarche marketing à condition de le combiner avec de nouveaux médias.

Importance des réseaux sociaux dans les campagnes d’e-mailing

L’insertion des partages sur les réseaux sociaux dans les campagnes d’email marketing est très favorable car ils permettent d’avoir plus d’abonnés. En effet, en partageant votre newsletter, vos clients ou prospects seront en mesure d’atteindre des personnes qui ne figurent pas dans votre base de données. Ainsi, vos messages seront envoyés par une personne connue ou par un ami, ce qui garantit l’ouverture de l’email, et donc un clic de plus sur la newsletter.

  • Vous pouvez identifier vos abonnés qui ont le plus de potentialité grâce aux réseaux sociaux. En fait, vous pouvez non seulement quantifier le nombre de personnes ayant partagé votre mail mais aussi identifier qui parmi vos contacts l’a fait. Ces derniers sont sans aucun doute vos plus grands fans. Il vous convient ainsi de les considérer comme une opportunité à saisir. Dès lors, vous pouvez lancer de nouvelles campagnes qui seront spécialement adressées à eux.
  • Avec les réseaux sociaux, vous avez plus d’options, plus d’engagement et surtout un nouvel angle d’attaque. Comme nous le savons tous, tout le monde préfère avoir le choix. Pensez ainsi à mettre à la disposition du lecteur plusieurs manières de s’abonner afin que vous puissiez vous-même mettre en place des niveaux d’engagement variés et plus consistants en fonction du réseau choisi.

E-mailing et taux d’ouverture : les erreurs à éviter

E-mailing marketing : quand le taux d’ouverture est trop bas

De plus en plus d’entreprises et de marques utilisent le canal e-mailing pour véhiculer leurs produits et services à leurs prospects ou leurs clients. Ce média figure en effet parmi les plus percutants en termes de visibilité. Cependant, afin de déterminer l’efficacité de la campagne, plusieurs critères d’évaluation devraient être pris en compte pour anticiper de nouvelles stratégies lors du prochain envoi.

On reconnait entre autre le « taux d’ouverture » qui désigne le pourcentage de prospects ayant ouvert et lu l’e-mail. Avec le taux de clic et le taux de réactivité, il est l’une des bases permettant de mesurer la performance d’une campagne e-mailing. A la suite d’une étude effectuée par Experian Marketing Services, on a découvert que la moyenne française est de 40%. Un taux d’ouverture plus bas pourrait être signe d’inefficacité, due certainement à des mauvaises pratiques des techniques de l’e-mailing.

L’erreur récurrente : une base de contacts désuète

Bien souvent, les entreprises voient leur taux d’ouverture chuter car leur base de contacts n’est pas mise à jour. En effet, un prospect qui s’est déjà désabonné n’apprécierait pas de toujours recevoir un mail de la marque. En plus de diminuer le taux d’ouverture, ceci nuit incontestablement à son image. Plus important encore, il est fondamental d’envoyer l’e-mail uniquement à des prospects consentants. Il s’agit là de la stratégie opt-in. Pour une visibilité assurée, les experts de l’e-mailing recommandent de personnaliser les envois pour que chaque message soit envoyé à la bonne personne.

L’organisation doit être à l’honneur

Nombreux sont les e-mails marketing qui finissent dans les messages indésirables car ayant une vocation commerciale, ils sont souvent remis au même titres que     les faux mails ou les publicités trop envahissantes. Afin de se démarquer du lot et ainsi attirer l’attention du destinataire, il faut identifier clairement son message en mentionnant le nom de la marque, par exemple. Puis, l’un des enjeux les plus déterminants d’un e-mailing commercial est l’objet du mail. Il doit être attirant et doit susciter l’intérêt du prospect dès le premier aperçu. Pour ce faire, il ne faut pas tourner autour du pot et ne communiquer que l’essentiel, c’est-à-dire le contenu du message à l’aide d’une phrase courte mais claire et précise.

Un mauvais taux d’ouverture peut également découler d’une campagne envoyée au mauvais moment. En effet, il existe des jours et des heures plus propices à la réception d’e-mailing en fonction de la cible à toucher. Enfin, il faut espacer l’envoi des mails pour ne pas étouffer les destinataires. En effet, il faut mieux privilégier la qualité plutôt que la quantité.

Emailing : pas de pause même en période de vacances

Emailing: aucune interruption n’est permise

Bien que la grande majorité de vos clients et de vos prospects partent en vacances, vous devez continuer à envoyer vos campagnes emailing. En effet, vous devez profiter de cette occasion pour asseoir votre notoriété, en tenant compte de certains paramètres afin de rester actif et efficace durant toute la pause estivale. Ainsi, vous vous démarquerez de vos concurrents puisque bon nombre de responsables marketing envoient moins de campagnes pendant les périodes de vacances. Ils estiment que les actions marketing doivent être modérées ou remises ultérieurement. Ils appréhendent le fait que leurs messages puissent se noyer dans le flux de mails qui s’entassent dans les boîtes de réception. Or, il n’en est rien !

Les clients connectés en permanence

A l’heure de la révolution numérique, force est de constater que les clients potentiels ou fidèles,  restent tout de même connectés pendant leurs vacances. Et pour cause, ils emmènent avec eux leurs ordinateurs portables et leurs terminaux mobilex (smartphone et tablette). Ils peuvent ainsi consulter leur boîte de réception ou accéder à leurs comptes sur les réseaux sociaux depuis leurs transats ou au bord de la piscine. Bien évidemment, ils passeront moins de temps devant leurs écrans mais les messages pertinents ne passeront pas inaperçus. Et si les offres proposées intéressent certains de vos clients, ils se ramèneront vers vous à coup sûr dès que l’occasion se présente. Vous devez ainsi continuer d’envoyer des messages personnalisés et pertinents pour rester visible toute l’année et éviter le risque de vous faire oublier.

Penser au responsive design

Nous ne cesserons jamais de proférer que le message à émettre doit être conçu en responsive design pour attirer l’attention des destinataires. Cela se traduit par l’allègement des textes de sorte à ce qu’ils soient commodément lisibles sur n’importe quel support. En clair, le responsive design signifie que votre mail s’adapte à tous types d’écrans. Parallèlement à cela, il faut mettre en scène des thèmes se rapportant avec la présence du soleil et combinant à la fois un design léger, coloré et créatif.

En somme, aucune pause n’est permise en ce qui concerne les campagnes e-mailing. Quoi qu’il en soit, la personnalisation est de mise. Alors, profitez de cette période de vacances pour développer votre relation client.

Emailing : réussir la campagne avec le one-to-one

Emailing : la personnalisation comme point de départ

A l’heure où la plupart des entreprises entament leur transformation digitale, de nouvelles stratégies de marketing s’émergent, et elles doivent être adoptées pour rester compétitives. Le marketing de masse n’est tout simplement plus d’actualité. Nous voilà entrés dans l’ère du one-to-one, ou par extension le marketing personnalisé. Comme l’emailing fait encore partie des canaux de communication privilégiés, adapter une stratégie efficace au one-to-one sera très bénéfique pour obtenir les résultats escomptés. Cela permet de faire voir à vos destinataires que vous vous occupez d’eux personnellement.

Identifier sa cible

Avant de personnaliser le contenu de  l’emailing, il faut absolument connaître le destinataire. C’est d’ailleurs la base de la stratégie one-to-one. Pour ce faire, il faut être en possession d’un minimum d’informations par le biais d’une inscription sur votre newsletter, à savoir la civilité, l’adresse, les préférences, etc. En effet, la réussite d’une campagne d’emailing ne se limite plus à une simple adresse électronique. Par ailleurs, il faut s’assurer que les prospects qui recevront le mail seront vraiment intéressés au risque de voir le taux de spam exploser. Après avoir obtenu légalement vos contacts (par opt-in), vous devez penser à la segmentation, ce qui signifie que vous allez démêler vos contacts selon les critères correspondant au sujet de la campagne. Vous devez faire en sorte que chaque message envoyé réponde à un besoin spécifique. Dans la même foulée, analysez les comportements d’achat, relancez les paniers abandonnés et rétribuez les plus fidèles. Quel que soit l’objet de votre campagne, transmettez le bon message à la bonne personne.

Personnaliser tous les composants

De nos jours, la personnalisation des emails est incontournable, elle est devenue monnaie courante. Tous les professionnels du secteur suivent cette démarche.

  • L’objet : si le destinataire voit son nom, il sera amené à ouvrir le mail. Vous aurez ainsi un taux d’ouverture exceptionnel, garantissant une maximisation des performances de la campagne.
  • Le pré-header : à utiliser comme un appoint de l’objet en retenant l’attention du destinataire.
  • La civilité : si vous connaissez la civilité de votre destinataire, le message aura une forte chance de porter ses fruits.
  • La géolocalisation : ou la personnalisation en fonction du lieu de résidence de vos contacts. Elle s’apparente à un envoi de mail ciblé localement pour donner une impression de proximité.
  • La signature : mentionnez l’expéditeur pour humaniser le mail.

Email marketing et relation client : profiter du mois de mai

Maintenir la relation client: facteur de succès

Comme le mois de mai compte beaucoup de jours fériés, les responsables marketing pensent qu’il faut modérer ou alors remettre un peu plus tard les actions marketing et particulièrement les campagnes d’e-mailing. En fait, ils craignent que leurs messages se fondent dans le flux de mails qui s’entassent dans les boîtes de réception. De ce fait, ils envoient moins de mails durant le mois de mai.

Mais force est de constater que bon nombre de clients restent quand même connectés pendant leurs vacances grâce notamment à une connexion sur un terminal mobile. Ils consultent leur courrier électronique ou accèdent à leurs comptes sur les réseaux sociaux via leur smartphone ou tablette. Les messages, à condition qu’ils soient bien sûr pertinents, ne passeront pas inaperçus. Et si les offres intéressent quelques uns de vos clients, ils reviendront sans doute vers l’entreprise en question dès qu’ils en auront l’occasion. Ce qui permettrait de fluidifier la relation client d’autant que les clients veulent être informés des dernières offres en temps réel.

Miser sur des messages en responsive design

Ces derniers temps, on ne se cesse de marteler que pour attirer l’attention des abonnés, le message à émettre doit être conçu en responsive design. Cela signifie qu’il faut alléger les textes de manière à ce qu’ils soient facilement lisibles sur une plate-forme mobile sans avoir à changer d’écran. Néanmoins, il faut jouer sur les thèmes ayant un rapport avec le retour du soleil alliant un design léger, coloré et créatif. La campagne se personnalise par l’envoi de message approprié et expédient. Tout cela, dans le but d’optimiser le ciblage de la clientèle d’autant que la relation client assure le succès d’une entreprise.

Donc, les congés ne sont pas permis pour ce qui est des campagnes e-mailing. Et il faut miser sur la personnalisation pour pouvoir susciter l’intérêt des cibles. Parallèlement à cela, il est nécessaire de tester préalablement les messages à envoyer pour avoir un aperçu de la réceptivité. Le mois de mai est propice au développement de la relation client, c’est pourquoi il faut bien préparer la campagne.