Emailing : des conseils pour développer sa liste de contacts

Emailing : comment élargir sa liste de contacts ?

En email marketing, avoir une base de mails assez large et bien fractionnée s’avère essentiel pour optimiser l’efficacité d’une campagne. Mais agrandir sa liste ne relève pas d’une tâche facile surtout si l’entreprise ou la marque se trouve au tout début du processus. Pour ce faire, voici quelques conseils à mettre en place.

Elaborer un contenu de qualité

Nous ne sommes pas sans savoir qu’il faut avant tout générer du contenu de qualité parce qu’autrement, le message n’intéressera personne. Bon nombre de responsables marketing négligent cet aspect alors qu’un contenu convaincant et captivant figure parmi la priorité en ce qui concerne les actions liées à l’emailing. Mettre en place une politique fiable à savoir une ligne éditoriale et un calendrier éditorial du contenu à publier apparaît comme une étape primordiale afin que vos newsletters intéressent vos abonnés.

Solliciter le partage de vos abonnés

Sachant que vos fidèles lecteurs peuvent constituer le meilleur moyen de répandre votre newsletter ainsi que son contenu, il faut savoir les inciter judicieusement. En effet, lorsqu’ils s’inscrivent à votre newsletter, cela signifie qu’ils sont intéressés par ce que vous leur proposez. Pour faciliter une large diffusion, rien de mieux que l’ajout de boutons « partage » sur les réseaux sociaux.

Abonnement aux newsletters via Facebook

La clé du succès de l’emailing réside également dans l’existence des synergies. Dans cette optique, vous pouvez redoubler votre efficacité en rajoutant une possibilité de s’inscrire à votre newsletter via le réseau social Facebook. Vous aurez une forte chance de persuader davantage de nouvelles personnes. Vous pouvez, par exemple, publier un message sur votre page en y insérant un lien qui pointe vers votre formulaire d’inscription.

Organiser un concours en ligne

C’est l’une des manières les plus percutantes pour agrandir sa base d’emailing. Vous pouvez également faire appel aux comptes réseaux sociaux de votre entreprise en l’occurrence Facebook ou créer directement le concours sur votre site web. Veillez juste à ce que l’inscription pour la participation se fasse via un formulaire sur lequel l’adresse mail est requise. Pensez toutefois à prévenir les participants qui se sont inscrits qu’ils figureront dans votre liste de contact. Ainsi, ils ne seront pas surpris de recevoir votre newsletter.

E-marketing : comment conquérir de nouveaux clients avec les soldes d’hiver ?

E-marketing : conseils pour préparer les soldes d’hiver

Les soldes d’hiver ne sont pas seulement une occasion pour faire un destockage mais sont également une opportunité à saisir pour optimiser sa visibilité et gagner de nouveaux clients. Pour que cet événement soit une réussite, une bonne organisation et quelques bonnes pratiques d’e-marketing sont nécessaires.

Créer de nouveaux visuels

Pour identifier les produits à mettre en solde, il est primordial de réaliser un inventaire. Cela permet en effet de s’assurer que tous les produits soient toujours en stock. Ceci fait, le plan d’e-marketing doit commencer par l’habillage du site. Les visuels doivent attirer le regard et doivent mettre en valeur les produits à solder.

Faciliter la navigation des internautes

Une fois arrivés sur le site, les internautes doivent facilement trouver les produits soldés. Pour ce faire, il faut créer des rubriques « soldes ». Les produits doivent être listés et les remises doivent être déterminées et mises en évidence. Pour destocker les produits invendus et augmenter les chances de gagner de nouveaux clients, il ne faut pas hésiter à casser les prix. En effet, avoir un stock qui dort freine le développement de l’entreprise.

Programmer les réductions

Selon la loi, un produit ne peut être mis en solde que s’il a été mis sur le marché depuis au moins 1 mois avant la date des soldes. Par conséquent, il est nécessaire de bien programmer les réductions. Sur chaque fiche produit doivent être mentionnés l’ancien prix barré et le prix réduit.

Préparer les communications

En termes de stratégie e-marketing, combiner l’inbound marketing et les achats publicitaires peut améliorer considérablement la visibilité des soldes. Aussi, pour informer les clients du lancement des soldes, préparer les newsletters et prévoir deux ou trois campagnes d’e-mailing pour les relances seront nécessaires. Proposer une remise supplémentaire pour mieux fidéliser les clients peut également être une stratégie payante.

Pour optimiser la visibilité des soldes et de son site, il faut également exploiter son blog et les réseaux sociaux. Alimenter régulièrement ces deux moyens de communication est nécessaire, surtout durant la période de soldes. Outre ces méthodes, il faut également penser aux achats de bannières publicitaires et aux publicités payantes sur les plateformes sociales.

Améliorer son service client

Bien que les consommateurs soient intéressés par les remises, ils restent sensibles à la qualité de service. D’ailleurs, c’est celle-ci qui va déterminer leur fidélité. Aussi, pour éviter les retards de livraison, les colis perdus, etc., l’entreprise ne doit pas seulement se focaliser sur ses stratégies d’e-marketing mais doit également réviser tout le processus de l’entreprise. En effet, la satisfaction client ne repose pas uniquement sur le service client mais sur toutes les composantes de l’entreprise.

Personnalisation de l’e-marketing : les risques à éviter

E-marketing : trop de personnalisation tue la personnalisation

Toujours en quête des meilleures stratégies d’approche client, les responsables marketing des sites e-commerces ne cessent de viser plus haut pour atteindre leurs objectifs commerciaux. La personnalisation des offres affichées sur les pages de sites e-commerçants renferme plusieurs enjeux dans l’e-marketing et présente de nombreux avantages. En effet, cette approche occasionne une expérience client plus fructueuse et suscite de bien meilleurs résultats de vente. Cependant, il existe des pièges à éviter et les professionnels recommandent par ailleurs quelques lignes directives pour qu’elle soit plus performante.

Limiter les personnalisations automatisées

Dans le monde de l’e-marketing, la plupart des webmarketeurs font appel à des moteurs de personnalisation pour recommander des articles aux clients. Le recours à ces outils peut induire cependant à des rendus non pertinents. Les clients risquent en effet d’être envahis par des sur-recommandations. Cette technique fonctionne souvent comme un détecteur automatisé qui repère un profil client suivant une base de données, et lui suggère des articles correspondant à ses intérêts. Concrètement, si un visiteur achète un produit détergent, le dispositif de personnalisation lui suggèrera un large choix en équipement de maison et de nettoyage. Cependant, avec ce genre de stratégie, les risques de désintérêt pour les produits proposés ne sont pas exclus. De plus, un même produit peut apparaître plusieurs fois dans la palette de choix proposée au consommateur. Les experts de l’e-marketing recommandent de mettre un catalogue exhaustif à la disposition des clients, qui disposeront ainsi d’un plus large choix de produits.

Considérer les enjeux du cross-canal

La digitalisation des supports de communication utilisés par les consommateurs prend de l’ampleur. Bien que les webmarketeurs soient déjà au courant de ce phénomène, ils se doivent d’être plus pointus sur le sujet. Par exemple, si un produit spécifique a déjà été recommandé sur la tablette du prospect, il ne devrait plus apparaitre sur son PC. Et c’est d’ailleurs tout l’enjeu de l’e-marketing car cette stratégie n’implique pas uniquement le côté technique, mais tout le contexte organisationnel en interne de l’entreprise. En effet, tous ces canaux de publicité représentent chacun une branche dans l’entreprise. Par ailleurs, le suivi des actions de prospection sur le cross-canal est très rigoureux.

Centraliser les données

Avant de procéder au processus de personnalisation des actions d’e-marketing, il est primordial d’entamer une analyse de données approfondie, et les experts préconisent la mise en place de la DMP ou plateforme de gestion de données. En effet, pour éviter la personnalisation de masse, il est essentiel de centraliser les données clients afin de mieux les gérer. De plus, la DMP permet de régir les informations clients en temps réel. De cette manière, il sera plus facile d’adresser le bon message au bon profil, sur le bon canal et au bon moment. Le renforcement de la personnalisation sera ainsi effectif.

Prospection en ligne : Twitter lance la Lead Generation Cards

Une nouvelle application vient enrichir le programme Twitter Cards. Il s’agit de la Lead Generation Cards qui facilite la prospection sur le site de microblogging en intégrant une carte dans les messages.

Avec cette nouvelle fonctionnalité, les entreprises, surtout les PME et PMI, peuvent glisser une promotion dans un message standard.  Lorsque le destinataire clique sur la carte, il est aussitôt sollicité pour envoyer ses informations à l’annonceur. Pour cela, plus besoin de remplir un formulaire car l’adresse email, l’identifiant Twitter et le nom de l’utilisateur peuvent être directement tirés du compte.

Il suffit donc d’autoriser l’envoie d’information pour établir un premier contact entre le prospect et l’annonceur.  Cliquer sur la carte devient un moyen d’interaction car il sert à manifester l’intérêt de l’internaute et permet une mise en relation en un simple clic. Ensuite, il appartient à ce dernier de savoir convaincre le client potentiel avec ses arguments de ventes.

La Lead Generation Card, actuellement en version bêta, permet de contourner la limitation des tweets à  140 caractères qui ne sont pas très propices aux annonces publicitaires, d’autant qu’ils sont limités au texte. Cette carte interactive améliore la prospection et s’utilise à la manière des extensions comme App Card et Photo Card.

 Inspiré de la carte lead de LinkedIn, cette nouvelle option offerte par Twitter est une aubaine pour les entreprises qui sont confrontées à de nombreuses difficultés en ce qui concerne la publicité en ligne et sur les réseaux sociaux.

Et à ce sujet, beaucoup de marques constatent que le nombre de « j’aime » et d’adepte n’améliore pas pour autant les ventes. C’est le cas de la compagnie Coca cola qui affirme que le buzz sur les réseaux sociaux n’a pas vraiment d’impact quantifiable sur les ventes à court terme. La marque a pourtant recueilli 60 millions de « Like » sur Facebook et 700 000 followers sur Twitter. Tout porte à croire que la carte lead est la solution à ce problème de rentabilité du buzz en ligne.

Télémarketing : pour relancer un prospect, il faut se préparer

La relance d’un prospect est l’une des problématiques récurrentes de la relation client à distance. Que faire lorsqu’un prospect ne donne aucun signe alors qu’il était manifestement intéressé par une offre commerciale ?

Avant tout, il faut savoir que la relance d’un prospect est un acte qui nécessite une organisation. Il ne s’agit pas d’un appel familier mais professionnel donc la réussite dépendra en grande partie de la préparation.

Assurance et optimise sont les mots d’ordre. Le téléconseiller doit avoir confiance en lui et en son produit avant d’appeler un prospect afin qu’il se montre rassurant et convaincant durant la conversation téléphonique. Le but n’est pas de harceler ni d’obliger le consommateur à acheter le produit mais plutôt de lui apporter plus d’informations susceptibles de l’aider. Ne sachant pas les motifs de son désistement, il faut avant tout essayer de lever le doute qui plane sur le produit ou le service proposé.

Étant donné qu’il faut agir dans les premières secondes de l’appel, le conseiller doit connaître au préalable les points clés des échanges précédents, ceci afin de  mieux déceler les attentes du prospect.  D’ailleurs, c’est pour faciliter la relance que la prise de note est indispensable durant l’entretien de vente.

Réitérer les points positifs de l’historique et solutionner les objections du client : telle est la mission du téléconseiller durant la relance.  Il ne faut surtout pas se focaliser sur la réalisation de la vente, un prospect satisfait étant plus important qu’un produit vendu avec une mauvaise expérience client. En sa qualité de conseiller, le télévendeur doit surtout démontrer durant la conversation qu’il veille aux intérêts de son interlocuteur.

Il ne faut pas oublier que le but d’un appel de relance, est surtout de connaître la décision du prospect donc il faut tâcher de recueillir le plus d’informations pertinentes possible pour que l’appel ne soit pas complètement infructueux. Un appel réussi est un appel durant lequel le conseiller arrive à s’immiscer dans l’agenda du prospect, que ce soit pour trois semaines ou trois mois.