Gestion de la relation client, le chatbot prend le dessus

La gestion de la relation client à l’ère du conversationnel

Selon les professionnels, certains changements vont être apportés à la gestion de la relation client. Il y a d’abord l’imposition des chatbots, accompagnée du remplacement de la fenêtre de recherche. Grâce à cette nouvelle technologie, les clients peuvent accéder directement aux marques. En effet, ils peuvent avoir toutes les réponses dont ils ont besoin via leur Smartphone. C’est mieux que les clics sur les avis des autres internautes.

Simple, le commerce conversationnel permet un accès facile aux produits. De plus, il permet d’affiner les relations entre le client et l’entreprise. Le chatbot se présente ainsi comme un chargé de clientèle virtuel qui accompagne le client dans ses choix.

Sur le plan financier, cet agent est largement plus rentable que la prospection téléphonique. Il peut répondre à une quantité importante de questions. Ce qui permet aux employés de l’entreprise de se consacrer à d’autres activités. Selon les chiffres, les ventes ont atteint 2 milliards de dollars grâce à ces assistants virtuels. En continuant dans ce sens, la relation client sera assurée à 85% par l’intelligence artificielle et les agents virtuels intégrés à différents canaux s’occuperont de 25% du service client et des opérations du support.

L’ère du commerce conversationnel ne fait que commencer mais la technologie va s’accélérer. Des changements seront mis en place dans les années à venir.

Pour que l’interaction avec les clients soit fluide, le bouche-à-oreille digital est amplifié. En effet, les clients sont de plus en plus fidèles et la conversion est améliorée. S’il y a quelques années, les sites « mobile friendly » étaient à leur apogée, aujourd’hui les apps et les responsive design ont pris le relais. Actuellement, un chatbot est l’outil par excellence pour assurer la satisfaction client. Il permet une prise en charge personnalisée et rapide des requêtes.

Le chatbot dans la gestion de la relation client

Il faut rappeler que le chatbot ou agent conversationnel est un outil de relation client permettant de mettre en place des conversations automatiques sur des thèmes précis. Il a un atout non négligeable comparé aux FAQ puisque ce robot est capable d’ajuster ses réponses en fonction de ses erreurs. Il est capable d’écouter et de retenir différentes informations. Lorsqu’ils sont bien rodés, ils peuvent même tenir une conversation identique à celle d’un être humain. Pour cela, ils jonglent avec les emojis et adaptent le ton de leur voix.

Pour ce qui est de l’interface,  vous pouvez utiliser le clavier des messageries instantanées, les enceintes connectées (à travers la voix), ou tout simplement un micro de Smartphone, et les autres canaux dits non-verbaux.

Gestion de la relation client, plus rapide grâce au chatbot

Pour une prise en main rapide des requêtes des clients, le chatbot est l’outil idéal. De plus, pour se démarquer des autres concurrents, il faut les devancer. Cet outil répond effectivement à deux exigences clés de la vente qui sont le confort du client et le gain de temps.

Pouvant être assimilé aux messageries instantanées, le chatbot atteint plus de cibles que les autres outils de gestion de la relation client. En effet, il est efficace surtout pour les Millenials. Selon les experts, 80% d’entre eux n’apprécient pas les appels téléphoniques au service client. Lorsque ces derniers utilisent les réseaux sociaux pour contacter les marques, ils espèrent avoir des réponses en 10 minutes. Par conséquent, si celles-ci tardent à venir, 52% des prospects risquent d’abandonner.

Gestion de la relation client : les enjeux du community management

Une solution de gestion de la relation client pour booster les ventes

La stratégie du community management consiste à imposer sa marque sur les réseaux sociaux, étant donné la popularité de ces outils de communication. En effet, Twitter et Facebook sont actuellement des pages très sollicitées. Ainsi, toute entreprise commerciale de renom se doit d’y figurer, et de disposer d’une équipe spéciale, mobilisée pour l’animation de la page.

Une meilleure gestion de la relation client permet de développer le chiffre d’affaires de la société, car elle contribue à l’acquisition de nouveaux clients. Le community management sert à se rapprocher davantage des consommateurs, et les suscite à acheter le produit sans avoir à faire de la publicité.

Le manager d’une communauté web crée des liens entre l’entité, la clientèle cible et les clients. Étant le représentant de la marque, il a pour mission d’animer la relation client et d’ouvrir un débat sur cette dernière, sur le produit à promouvoir, sur les services proposés, sur un événement quelconque ou sur l’enseigne même. À titre d’exemple, la gestion d’une communauté sur Facebook doit porter attention aux réflexions ou les publications négatives sur une page ou dans un groupe et y répondre objectivement, de façon à valoriser la société représentée.

Le community management favorise la réputation d’une entreprise

Le community management optimise la gestion de la relation client. En effet, les consommateurs se souviennent forcément de la marque qui est toujours active sur les réseaux sociaux. La présence active sur le web permet également de gérer sa réputation. Cela s’avère efficace dans le cas où un client insatisfait du produit ou des services d’une société publie, sur Facebook ou Twitter, une annonce négative à l’encontre de ce dernier. Le community manager pourra contrôler rapidement la situation et sauvegarder la réputation de l’entreprise.

Dans le cadre d’un projet CRM fructueux, la gestion d’une communauté web devient incontournable car elle augmente le trafic de la marque. Les activités continues sur les réseaux sociaux (publications, mises à jour du profil, dialogue avec des internautes, etc.) attirent forcément l’attention des internautes et augmentent le nombre de visiteurs de la page.

Quelques conseils pour une bonne gestion de la relation client dans une communauté web

Il n’est pas évident de gérer les réactions de son interlocuteur, quel que soit le moyen de communication. Le récepteur d’un message est en droit de l’interpréter comme il veut et de réagir en conséquence. Même si celui-ci affiche de l’indifférence ou reste silencieux, il s’agit toujours de réaction de sa part.

En community management, les informations à communiquer aux consommateurs doivent être crédibles et bien maîtrisées. Il arrive, en effet, que l’interlocuteur soit très avisé sur le sujet, qu’un défaut d’expertise prenne l’opérateur au dépourvu. Cette solution CRM sollicite davantage d’écoute et de compréhension. Elle favorise le dialogue, ce qui optimisera la satisfaction client car plus des questions sont posées, plus des solutions adéquates peuvent être communiquées.

Poser des questions est une stratégie efficace dans une gestion de la relation client, car il permet de rassurer l’interlocuteur qui aperçoit l’attention qu’on lui porte. De plus, en lui posant des questions, l’animateur web montre qu’il a bien compris les besoins du client, d’autant plus que la satisfaction des requêtes du client résulte de la compréhension de l’agent.

Bien comprendre les besoins de la clientèle

« Le client est roi ». Cette réplique qui remonte à une époque lointaine reste toujours vraie. Néanmoins, une étude récente sur les entreprises et les consommateurs a démontré qu’il existe un certain manque de compréhension qu’il faudrait améliorer pour que la gestion de la relation client soit efficace.

Selon Researchscape International, les entreprises utilisent des outils technologiques divers comme le chat ou le retargeting pour communiquer avec les clients et discuter de leurs besoins. Ce qui n’empêche pas la réalité suivante : les entreprises actuelles pensent avoir une compréhension suffisante de leurs clients sans pour autant être en accord avec eux.  Ce qui crée un contraste considérable. Dans une partie, nous démontrerons ce qui se passe dans la relation client actuelle et dans une autre, nous avancerons quelques suggestions pour améliorer le CRM.

Une compréhension dérisoire

D’après les chiffres de cette étude, les entreprises ont une estimation de la compréhension des besoins de leurs clients à 88%. Alors qu’un nombre réduit d’entre les consommateurs uniquement sont d’accord avec les pensées des entreprises. En même temps, ces dernières déploient diverses méthodes et outils pour effectuer l’expérience client (chat, étude des données, retargeting, etc.) sans même accorder d’attention à ce que pensent les consommateurs. Seulement 36% des entreprises consacrent un temps à l’étude des avis en ligne, contre 43% pour l’expression des sentiments sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, il n’y a que 50% à étudier les historiques d’achats et les préférences de communication. Alors que l’avis des autres peut avoir une grande influence sur la décision d’achat d’un client. En cas de négligence d’avis négatif, le client peut se voir reculer dans sa décision. Tous ces chiffres demandent une nette amélioration en termes de gestion de la relation client. Zoom sur les recommandations.

Client satisfait, suivi et fidélisé : mode d’emploi

L’utilisation des données est un atout que possèdent les entreprises actuelles, à condition de bien savoir les gérer que ce soit au niveau de la collecte en vue d’une mise à jour ou de la structuration. Pour bien comprendre le client et ses besoins, il faut être à l’écoute et susciter son intérêt. Vient ensuite la spécification de l’entreprise. Durant la communication, il faut se démarquer des autres en évitant de proposer des offres identiques à celles des entreprises concurrentes. Pour ce faire, il existe deux manières : se démarquer par le prix  (offrir un tarif réduit) ou se différencier par la qualité (offrir un produit ou un service issu d’une meilleure conception mais avec un prix plus élevé).

En outre, la gestion de la relation client implique l’influence du bouche-à-oreille. En tant que méthode publicitaire simple mais incontournable, il faut inciter les clients à témoigner leurs avis sur le produit ou le service en question afin d’amener de nouveaux consommateurs.  Une enquête de satisfaction conviendra également. Et pour fidéliser les clients, la qualité de la prestation est insuffisante. À cela doit s’ajouter une touche humaine (sourire, courtoisie, entière disponibilité, écoute active, etc.) que l’entreprise doit démontrer à travers les compétences de son vendeur.

L’utilité de la gestion relation client au sein d’une entreprise

Gestion relation client : pourquoi choisir une bonne stratégie ?

Chaque entreprise, qu’elle soit PME ou société d’envergure connaît surement le besoin de bien gérer son relation client. En effet, c’est l’un des leviers fondamentaux qui génère une évolution considérable de ses affaires et de son entreprise, à condition bien évidemment de choisir une bonne stratégie de gestion dans ce domaine. La gestion relation client devient ainsi un sujet aussi important qu’il soit utile d’aborder pourquoi chaque entreprise devrait s’y intéresser d’avantage.

Gérer sa relation client en 2017

Gérer sa relation client vise notamment à fidéliser les clients et à accroître son chiffre d’affaires. Pour 2017, la bonne stratégie pour ce faire consiste à suivre l’aspiration de ces clients en questions, non seulement pour éviter de les perdre de vue, mais aussi pour faire face à la concurrence qui devient chaque année plus rude. La digitalisation est notamment la première stratégie qu’il ne faut pas minimiser. À cela s’ajoute, l’automatisation qui est un point essentiel permettant d’optimiser son temps dans l’entreprise. Divers CRM ou outils de base de gestion relation client sont disponibles et accessibles à tous afin de parfaire par exemple le travail de qualifications de données ou de qualification client. Le système d’envoi de message ou de chat avec ces cibles facilite par ailleurs l’interaction avec le client, outre le gain du temps qui est toujours utile dans une société.

Mais quoi qu’il en soit, les services humains sont aussi requis pour une bonne stratégie de relation client pour 2017. La digitalisation, l’automatisation et les services des gestionnaires relation client devraient ainsi être harmonisés afin de suivre la tendance dans ce domaine. Comme l’automatisation ne permet pas par exemple de réaliser certains contacts avec le client, c’est là qu’entre en jeu le travail d’un être humain pour créer un contact plus réel. Avec une certaine agilité, le mixte avec ces leviers de gestion relation client assure la satisfaction client. En étant réactive, plus mobile et plus présente, l’entreprise ne peut qu’augmenter ces cibles. Par ailleurs, il ne faut pas délaisser entièrement les canaux traditionnels, ni les services après-ventes, qui sont très importants pour les clients.

Rôle du CRM dans la gestion de relation client

Outre les moyens déployés pour gérer la relation client, le CRM, visant à organiser un parcours client multicanal, tient sa place plus importante dans une entreprise. Il rassemble les données clients ainsi que les actions marketing liées à chacun. Cela pour entretenir et optimiser la relation entre une marque et des cibles. L’usage du CRM permet également d’avoir un suivi unique de tous les plans d’actions marketing réalisés pour réussir une bonne gestion relation client.

Cela dit, le CRM est un facilitateur de travail pour regrouper les actions réalisées de manière automatique. On peut y réaliser un suivi de vente à n’importe quel moment. Il est équipé de systèmes d’alertes pour savoir plus facilement si la vente à augmenté ou non. Afin de fidéliser les cibles, le CRM est en outre un outil de contact pour tracer régulièrement chaque client potentiel. Cela par l’intermédiaire d’envoi de newsletter ou d’envoi d’actualité sur son entreprise. Les tableaux de bord du CRM permettent de mieux s’organiser, avec un aperçu sur l’ensemble du nombre de clients visités, le nombre de prospects faits, et tout ce qui permet de définir une stratégie commerciale fiable et avantageuse. Le CRM peut même intervenir pour des tâches sur  le Service Après Vente SAV, le domaine de la facturation, et bien d’autres encore.

Relation client : l’importance de la fidélisation

La fidélisation comme moyen de compétitivité

Les entreprises pensent que pour développer leurs affaires, elles doivent conquérir de nouveaux clients. Elles n’ont pas tout à fait tort. Cependant, si elles passent du temps, de l’énergie et de l’argent dans la prospection en oubliant les clients déjà acquis, leurs efforts seront vains. Les responsables de la relation client et du marketing l’ont d’ailleurs compris. Pour maintenir l’entreprise et le faire prospérer, la prospection à elle seule ne suffit pas. Il faut aussi compter sur la fidélisation.

La fidélisation, là où il faut investir

Parce que les concurrents sont nombreux et que les consommateurs sont toujours à la recherche de produits et de services qui répondent au mieux à leurs besoins et attentes, l’entreprise doit aussi porter une attention particulière aux clients. La mondialisation, la multiplicité des offres, la volatilité des clients et surtout l’évolution des comportements d’achat poussent l’entreprise à repenser ses stratégies marketing. Aujourd’hui, la prospection n’est pas le seul gage de développement, la fidélisation des clients existants l’est aussi. Elle est même le maillon qui fera la différence. Elle est l’avantage concurrentiel et le moyen qui permet de créer une relation durable avec les clients. La fidélisation client est tout simplement l’élément clé qui va rentabiliser la prospection client.

Comment fidéliser un client ?

De récentes études ont révélé que :

  • 46% des clients ne reviennent plus chez un fournisseur après la première commande
  • 24% des clients quittent également le fournisseur après la deuxième commande
  • 14% des clients ne reviennent plus à la 3ème commande
  • 12% des clients quittent après la 4ème commande

Se basant sur ces chiffres, il est possible d’avancer qu’un client n’est vraiment acquis qu’après sa 3ème commande. Pour maintenir sa fidélité, l’entreprise doit investir pour que le client se sente bien avec la marque.

Pour ce faire, l’équipe marketing doit s’assurer personnellement de la qualité du produit, de la livraison et des prestations offertes au client. Pour satisfaire ce dernier, il faut anticiper les problèmes et rester réactifs à chacune de ses demandes. Tout ceci pour lui montrer à quel point il est important pour l’entreprise.

Pour montrer sa crédibilité et créer la confiance, l’entreprise doit toujours respecter ses engagements. L’équipe de relation client doit déterminer le temps de réponse maximal, les délais de livraison, etc.

Il est également recommandé d’entretenir la relation avec les clients avec des gestes simples mais qui ne manquent pas d’attention, tels que les remerciements pour la commande, l’achat et leur confiance envers la marque, la personnalisation des offres, etc. Proposer aussi des honneurs aux clients pour leur donner l’impression d’être unique est très important, car cela encourage la fidélisation et l’engagement.

Pour évoluer avec ses clients, l’entreprise doit rester à leur écoute, connaître et demander leurs besoins, les préoccupations, etc. à travers des enquêtes de satisfaction, des demandes de recommandations, etc. Grâce à leur retour, l’entreprise peut améliorer ses services, ses offres, etc. et trouver des idées innovantes.

Enfin, dans le processus de fidélisation, transformer également les clients en de véritables ambassadeurs. Pour cela, il faut leur transmettre des informations clés sur les produits, les événements organisés par l’entreprise, etc.