B to B : le marketing mobile en position de force

Mobile marketing B to B : un axe stratégique en entreprise

Quatre milliards de personnes utilisent actuellement le téléphone comme moyen de communication, dont plus d’un milliard sur des smartphones. Face à cette croissance, l’utilisation du mobile surpassera certainement celle de l’ordinateur. Pour les entreprises, les relations B to B seront indéniablement influencées par cette révolution. En effet, pour garder un contact optimal, plus rapproché et plus ciblé avec ses clients en B to B, il est essentiel de savoir cerner leur monde en exploitant leurs canaux relationnels de prédilection.

M-marketing : un enjeu important en B to B

2014 est certainement l’année de la révolution du marketing mobile. De plus en plus de responsables marketing en B to B adoptent leurs stratégies commerciales en ce sens. Selon une étude en ligne menée par le leader de la personnalisation du marketing sur mobile Azetone, réalisée en partenariat avec Harris Interactive, les chiffres sont concluants : 72% des entreprises possèdent actuellement des applications mobiles et 72% déploient des sites mobile-friendly ou des plateformes développées spécialement pour les paramètres mobiles. 58% quant à elles utilisent les deux techniques en même temps. Concernant les dépenses publicitaires digitales, 25% du budget est consacré au m-marketing, 57% pour les développements pour mobile et 43% est destiné la promotion des campagnes sur mobile. En effet, en termes d’investissement digital en B to B, les entreprises consacrent 24% de leurs actions marketing dans les applications mobiles, ce qui leur vaut la deuxième place derrière les sites web qui enregistrent 37% des activités. Mais elles restent loin devant la publicité online (17%), les réseaux sociaux (13%) et l’e-mailing marketing (6%).

Vers une augmentation conséquente du ROI

Pour la plupart des responsables marketing B to B interrogés, ce revirement vers le mobile a pour principal objectif d’augmenter le ROI de l’entreprise et ce, pour 59% d’entre eux. Quant à 59% des marketeurs, le taux de conversion est plus déterminant dans leurs démarches commerciales sur mobile. 43% des sujets enquêtés annoncent de leur côté que leurs actions de m-marketing visent davantage à améliorer l’image de leurs enseignes. Enfin, les chiffres sont favorables au test A/B dans les techniques marketings B to B. En 2014, l’utilisation de ce test est enregistrée à 57%, et les experts prévoient une hausse importante en 2016 (83%). Le test A/B ou A/B testing est une stratégie commerciale qui consiste à proposer différentes variantes d’un même objet pour toucher une large catégorie de prospects. En d’autres termes, si des stratégies de m-marketing sont actuellement très utilisées en B to B, c’est par souci des besoins des clients qui sont devenus de fervents utilisateurs d’outils mobiles.

L’impact du marketing mobile en Afrique

Le marketing mobile en Afrique

Selon une étude élaborée par l’institut de sondage Ifop sur les avis des consommateurs au regard du marketing mobile en Afrique du Sud et au Nigeria, 80 % des questionnés s’intéressent au marketing mobile, à condition que le message reçu soit pertinent et qu’il arrive au moment opportun. Cette enquête indique clairement que les consommateurs d’Afrique du Sud et du Nigeria souhaiteraient contrôler les campagnes marketing qu’ils reçoivent. Par ailleurs, 83% des consultés aimeraient pouvoir donner leur accord avant la réception de ces messages de marketing mobile. Et 90 % aspirent à l’identification immédiate de l’expéditeur de messages e-mailing.

La réalité montre que 70 % des enquêtés réitèrent que les messages reçus concernent des offres sans intérêt, et qui ne répondent pas à leurs attentes. En effet, en recevant ces e-mailing, le consommateur s’attend à des avantages concrets : comme des remises immédiates, des points de fidélité et l’accès à des cadeaux, qui justifieraient son adhésion à une offre marketing mobile. Sur le marché sud-africain, la conquête des consommateurs se base sur le respect de leurs souhaits. Pour le cas du Nigeria, cette règle doit s’appliquer dès le départ, au moment même où le marketing mobile fait ses premiers pas.

En outre, d’après Nadia Gonzalez, vice-président Marketing Mobile de chez Gemalto, le marketing mobile offre un potentiel énorme aux opérateurs et aux marques pour mieux communiquer auprès de leurs publics et créer une relation privilégiée. En effet, le contexte digital actuel place le téléphone mobile au premier rang des choix des utilisateurs. Les opérateurs téléphoniques mobiles disposent de moyens efficaces qui leur permettent de mieux cibler les attentes de leurs abonnés. Ils sont capables de segmenter les campagnes marketing suivant le profil des usagers, de leurs localisations et de leurs domaines d’intérêts. Cette possibilité aide les marques à appliquer la règle, en débutant par le respect de la vie privée des utilisateurs. Une fois ces conditions respectées, 80 % des enquêtés peuvent devenir les accros des annonces marketing sur mobile.

Internet et téléphonie dans le marketing

Le téléphone, outil de communication des entreprises locales

L’essor d’internet et des réseaux sociaux permet une accessibilité immédiate aux informations. Ce sont les premiers outils utilisés dans la relation entre les professionnels et leurs clients. Mais cela n’empêche pas les clients de contacter directement les entreprises de proximité par téléphone. Ils s’en servent pour discuter directement avec les responsables ou demander des services. Tout âge confondu, les clients s’attendent à ce que les conseillers des entreprises soient toujours joignables au téléphone. Et ceci sans se déplacer.

Le téléphone face à la nouvelle technologie

L’apparition des nouveaux canaux et leur efficacité en relation d’entreprises n’a pas tellement convaincu les clients. Les sites web, les mobiles et les applications de smartphones ne sont pas aussi efficaces que le téléphone traditionnel. Malgré la diffusion complète d’informations sur internet, rien ne remplace la disponibilité des conseillers au téléphone, avant le contact physique avec l’entreprise elle-même. Les consommateurs privilégient plutôt le contact humain des points de vente, et le préfèrent largement aux outils numériques. Le téléphone sert de pont reliant le client à l’entreprise dans ce sens.

Internet et téléphone : le duo du marketing

L’ancienne et la nouvelle technologie vont alors interagir de manière optimale : le trafic mobile booste les appels téléphoniques venant des recherches internet. C’est ainsi que le click to call est né dans les réseaux sociaux.

Le téléphone dans la collecte de « leads »

La difficulté de l’internaute à remplir les formulaires amène les collecteurs de leads à s’orienter vers la téléphonie pour une qualité optimisée. Les progrès réalisés dans ce domaine permettent de qualifier l’appel du client en temps réel, de le prendre en charge et de collecter les données concernant son parcours d’achat. Ces données sont utilisées dans la progression du taux de conversion des sites et des campagnes marketing. Le progrès technologique en tracking et qualification des appels permettent d’améliorer les campagnes marketing web-to-call avec des ROI exceptionnels. D’où la nécessité de mettre les numéros de téléphone sur les sites web et les applications mobiles.

CRM Mobile : nouveau dispositif marketing d’Ad4Screen

Un projet de CRM au service des marketeurs mobiles

Avec l’évolution du marketing mobile, de plus en plus d’annonceurs souhaitent intégrer cette mobilité dans leurs stratégies de CRM afin de mieux cerner les attentes des clients. Au vu des requêtes de ces marketeurs, Ad4Screen a décidé de mettre en place un système de CRM Mobile en détachant ses activités d’édition de logiciels CRM de celles d’agence de publicité mobile. Ainsi, le nouveau dispositif baptisé Accengage propose une plateforme de gestion de relation client en mode self-service.

Un programme CRM personnalisé

En 36 mois de recherches et de développement, Ad4Screen a effectué une mise au point optimale de son nouveau programme Accengage et offre des services à caractère personnalisé aux clients mobiles des marketeurs. Côté pratique, les annonceurs ayant recours à ce dispositif CRM auront la possibilité de créer une relation de proximité avec leurs clients de manière ciblée et automatisée. En effet, en intégrant le kit de développement du système Accengage (SDK) à leurs applications mobiles, les annonceurs pourront communiquer avec leurs prospects de façon personnalisée à l’aide de quatre indicateurs : l’alerte via notifications, les messages in-app, les boîtes aux lettres insérées dans l’appli et le retargeting display mobile.

Un dispositif favorisant la fidélisation client

Grâce à Accengage, les marketeurs pourront évaluer les comportements de leurs clients mobiles, les raisons de leurs activités (téléchargement, source de recherches, etc.), et ils auront ainsi la possibilité de mesurer leur niveau d’engagement. De cette manière, il est plus évident de mener une campagne de fidélisation, toujours grâce à l’application mobile connectée à Accengage. Avec ce nouveau programme CRM, Ad4Screen vise haut : il estime une diffusion mensuelle de 500 millions de contenu personnalisé, pour les utilisateurs mobiles enregistrés au nombre de 130 millions à travers 70 pays.

Relation client : place au mobile

La relation client exploite le mobile

Améliorer la qualité de la relation client grâce au mobile est un défi de plus en plus évident vu que les Smartphones, tablettes et ordinateurs portables sont devenus les indispensables de la vie quotidienne. Pour de nombreux secteurs d’activités, cette dépendance a permis la création de nouvelles solutions d’interactivité avec la clientèle. De son côté, le consommateur s’attend à être bien servi sur les services accessibles via téléphones mobiles. Pour les enseignes et les grandes marques, il s’agit d’un important canal mobile à exploiter dans la stratégie marketing et la relation client.

La mobilité, une source de données de qualité dans la relation client

Même si les entreprises possèdent déjà leur propre portefeuille client, le mobile est devenu une nouvelle source de données à exploiter dans la relation client. En effet, l’hyper connectivité des consommateurs leur permet d’avoir accès en permanence à toute sorte de sources d’information. Il est donc indispensable d’améliorer la stratégie de relation client des entreprises pour s’adapter à cette nouvelle mode de vie des consommateurs.

Situations types de relation client via mobile

Parmi les innovations apportées par le mobile dans la gestion de la relation client, il y a la prise de rendez-vous avec des agences bancaires ou des services après-vente qui est assurée par les rappels par e-mail et par SMS. Ici, il faut insister sur les dates des messages qui sont détectées automatiquement par les terminaux mobiles pour simplifier la gestion de l’agenda personnel du client. Vient ensuite le couponing qui consiste à offrir des réductions avec des codes-barres à imprimer pour les clients utilisant des tablettes et des ordinateurs portables. Et pour les Smartphones, ce code-barres sera affiché sur l’écran et scanné à la caisse. Enfin, la liste d’attente virtuelle permettra d’améliorer l’expérience client car elle permettra d’éviter les longues attentes avant d’obtenir une commande ou parler avec un conseiller technique.