La fibre optique dans la connexion internet

Les caractéristiques de la fibre optique

La fibre optique est l’outil indispensable pour la connexion de plusieurs appareils en simultané sur internet. Elle est nécessaire dans le télétravail ou la télémédecine, très utile pour télécharger rapidement les fichiers. C’est un fil de verre, plus fin qu’un cheveu, entouré d’une gaine en plastique, qui a la propriété d’être conducteur de la lumière.

Les fonctionnalités de la fibre optique

La fibre optique transmet les informations d’un bout à l’autre à l’aide d’une onde lumineuse assez proche de l’infra rouge. Ce rayon lumineux peut transmettre une gigantesque quantité d’informations à très haut débit et sur de longues distances. Il n’y a aucun risque de perte de données ou d’interférences avec la fibre optique.

Pour la mise en place dans les bâtiments, l’installation des câbles est comparable à celle d’un chantier d’électrification.

L’utilité de la fibre optique

A long terme, la fibre optique supplante l’ADSL dont le débit est limité par les fils en cuivre du téléphone. Si on fait la comparaison, le débit de l’ADSL moyen est de 8 mbit/seconde alors que celui de la fibre optique est de 100 mbits/ seconde. Un film de 700 Mo se télécharge en 6 secondes avec la fibre optique, contre 4 min avec l’ADSL.

En outre, la fibre optique permet aussi l’envoi de fichiers volumineux, le stockage de données sur un nuage et la connexion simultanée d’appareils à internet. Elle s’intègre aussi dans l’accès à la télévision haute définition, le partage de photos et de vidéos. C’est pour ces raisons qu’elle est l’outil par excellence dans le travail à distance, la télémédecine et la garde à domicile des séniors.

Plus d’une centaine de data centers non fonctionnels : des milliers de sites hors service

Le cyclone Sandy a eu des effets néfastes  jusque sur Internet. Endommagés et privés d’électricité, les data centers n’ont pas pu fonctionner et donc, des milliers de sites web sont hors service. Lundi soir, Sandy a frappé la côte est des États-Unis, provoquant inondations et coupure d’électricité, notamment dans les zones où sont implantées les data centers. Ils sont plus de 150 a avoir été victime de la puissance du cyclone. Ces data centers sont établis dans les États du New Jersey, de New York et de Virginie.

Étant des « nœuds névralgiques » par lesquels circulent les flux de données des opérateurs télécoms et des hébergeurs de contenus en ligne ainsi que lieu où sont stockées les données stratégiques des entreprises, ces data centers ravagés ont conduit à la situation actuelle : « Des milliers, voire des dizaines de milliers de sites Internet, de toute taille et partout dans le monde, sont indisponibles ». Ainsi plusieurs sites web affichent le message suivant : « raison de coupures de courant causées par le cyclone Sandy, notre site connaît des difficultés techniques ».

Le site Huffington Post est l’un des victimes de cette coupure et doit passer par les réseaux sociaux pour publier des informations. Il en est de même pour certains sites à fort taux d’audience comme Zopim (plateforme de chat), Gawker.com (actus et people). Même si la majorité des data centers ont eu recours à des générateurs de courant alimentés au carburant, cela ne suffira pas. Ils se retrouveront bientôt à court de carburant puisqu’ils consomment trop d’énergie.