Les NTIC sous le tunnel de la Manche : téléphonie et Internet mobile enfin disponibles

A l’occasion des Jeux Olympiques de Londres, les opérateurs télécoms historiques, Orange, Bouygues Telecom et SFR, en collaboration avec Eurotunnel, ont mis en route un système de retransmission optique permettant aux passagers des trains à grande vitesse et du Shuttle d’utiliser leur téléphone portable dans le tunnel sous la Manche pour accéder à Internet mais aussi pour téléphoner.

Notons que les voyageurs empruntant cette itinéraire sont au nombre de 20 millions par an. Ils pourront désormais téléphoner, envoyer et recevoir des messages mais aussi et surtout naviguer sur Internet à partir de leur mobile en parcourant les 53 km de tunnel sous la Manche.

Il s’agit d’un système destiné aux réseaux de téléphonie et d’internet : 2G (GSM 900, DCS 1800),  3G (UMTS 2100) et GSM-P. Pour leur part, les opérateurs de téléphonie français auront à assurer une prolongation de leur couverture 2G et 3G la partie Sud du tunnel ferroviaire allant dans le sens France-Grande Bretagne. Pour cela, ils utiliseront un câble de diffusion du signal radio qui permet la diffusion des ondes et des répéteurs optiques placés tous les 750 mètres.

Il incombera aux opérateurs de télécommunication britannique de se charger de la partie Nord  du tunnel (le sens Grande-Bretagne-France). Le tunnel Nord sera couvert après les Jeux Olympiques 2012. En ce qui concerne l’opérateur mobile français Free, le communiqué commun du pilote du projet, Alcatel-Lucent, et d’Eurotunnel indique qu’il rejoindra le dispositif mis en service un peu plus tard.

Télécommunication : Les nouveaux concurrents des opérateurs télécoms européens

Les compagnies européennes de télécommunications traditionnelles ne sont pas au bout de leur peine. Alors qu’ils doivent présentement se confronter aux pressions engendrées par les services de télécommunication en ligne qui proposent des prix relativement bas, ces entreprises vont encore avoir du fil à retordre avec l’arrivée sur le marché de nouvelles start-ups nordiques.

Ces sociétés originaires du nord de l’Europe ont l’intention de proposer des offres d’appel à bas prix sur les terminaux mobiles. A l’instar de Skype qui est une référence en service de téléphonie via internet, ces start-ups veulent bousculer le marché de la téléphonie mobile. Ce qui ne soulève certainement pas l’enthousiasme des entreprises traditionnelles qui ont déjà eu assez de mal à encaisser les effets de Skype.

L’arrivée de la société Skype qui est elle aussi originaire de la partie nord de l’Europe a effectivement chamboulé le marché mondial de la téléphonie qui est estimé à 628 milliards de dollars. Aujourd’hui, Skype contrôle à elle seule le quart du volume total des appels internationaux. Cela démontre à quel point la demande pour les appels téléphoniques longue distance en low-cost est importante.

Dans le rang de ces nouvelles start-ups qui vont rendre la concurrence encore plus intense, on retrouve la sociélé finlandaise Alekstra qui prévoit une entrée fracassante sur le marché européen dès 2014 en tant que MVNO (opérateur virtuel). De quoi laisser un peu de temps aux compagnies traditionnelles pour préparer leur contre-offensive.

Bouygues Télécom rachète Darty Télécom : pourquoi ?

Pour 40 millions d’euros, l’opérateur Bouygues Télécom va intégrer Darty Télécom à son armée. Cette filiale de Kesa dispose d’un réseau de 226 boutiques, ce qui permettra à l’opérateur mobile de perfectionner son service client.

La valeur de cette somme s’explique par le fait que Darty Télécom soit doté d’un portefeuille clients considérable avec ses 700.000 abonnés. Mais l’avantage majeur de ce rachat est que Bouygues pourra investir dans le réseau de magasins de Darty de sorte à ce que, en retour, la société rachetée garantisse le service client des produits et prestations offerts par son nouvel acquéreur.

Avec l’intensification de la concurrence, Bouygues Télécom mise sur la qualité de l’assistance et de l’attention apportées à sa clientèle pour maintenir, voire augmenter son support client. En réalité, cette nouvelle opération permettra à la société de télécommunication de justifier le prix   de ses offres traditionnelles mais ce n’est pas  pour autant qu’elle abandonne ses offres promotionnelles car elle doit égaler ses concurrents.

Le fait que les boutiques Darty soient très fréquentées constitue une opportunité pour Bouygues d’avoir une meilleure approche et une proximité avec une nouvelle vague de clients potentiels. Autrement dit, Bouygues Télécom, pour compenser ses pertes avec l’émergence de Free Mobile, procède désormais au rachat de la clientèle de Darty Télécom. En effet, pourquoi augmenter son effectif  avec un nouveau rachat alors que des milliers de postes vont bientôt être supprimés par la renégociation de certains contrats ? La stratégie de l’opérateur est claire, s’il ne peut pas attirer des clients par les promos, il les obtiendra d’une autre manière.