Une législation fiscale très flexible

Si vous avez décidé d’investir dans la sous-traitance, l’offshore à l’île Maurice bénéficie de nombreux avantages fiscaux. Le ministère des Finances et du développement économique de l’île Maurice classe les entreprises en deux catégories : Global Business Licence 1 et 2. Les sociétés offshore  sont classées dans le GBL 2 et le taux d’imposition qui s’applique varie de 3 à 0%, un niveau extrêmement faible. En termes de confidentialité, il existe à l’île Maurice des lois qui vous permettent de créer une société offshore en tout anonymat. Par la même occasion, votre compte bancaire n’a pas besoin d’être inscrit en votre nom, il suffit de le mettre au nom de votre société et vous pourrez retirer de l’argent sans que votre identité ne figure dans les registres de la banque.

La création de société offshore y coûte moins cher qu’ailleurs

Considéré comme l’un des pays les plus ouverts et les plus stables financièrement, l’île Maurice affiche un coût de création de société très abordable. Le coût de création d’une société offshore à l’île Maurice varie entre 3000 et 3500 euros, tout compris. Dotée d’une jurisprudence très riche, la sécurité juridique y est assurée. En effet, on peut y créer une société sans l’apport obligatoire d’un capital, une société de type SARL, comme dans la plupart des pays francophones. L’administration met à votre disposition une institution spécialisée qui vous accompagne si vous avez des difficultés à réunir les dossiers nécessaires. Le délai d’analyse de vos dossiers après le règlement des frais divers se situe entre deux à cinq jours. Si vous n’avez pas le temps de régler les documents y afférents, vous pouvez faire appel à un cabinet de conseil qui saura vous guider en vous donnant une prestation sérieuse. Sachez qu’un dossier juridique de création de société pourra aussi être mis à votre disposition, vous y trouverez des informations telles que des adresses utiles, des explications simples des procédures à suivre.

Les rapports comptables en fin d’exercice sont facultatifs

Contrairement à d’autres pays d’accueil, une société offshore à l’île Maurice n’est pas tenue de soumettre leurs comptes à l’administration fiscale. La conservation des pièces comptables et l’élaboration d’un journal sont même facultatives. Mais l’administration mauricienne est très rigoureuse en ce qui concerne le contrôle des évasions fiscales ou les blanchiments d’argent. Pour cela, le gouvernement a pris des mesures drastiques pour protéger l’image du pays. Il faut dire que la  libéralisation des capitaux y est bien maîtrisée et le système financier bien développé. La décision du gouvernement qui consiste à dispenser les sociétés offshore des dépôts annuels des comptes a favorisé l’esprit d’entreprise.  En effet, en termes de climat d’investissement, l’île Maurice a été classée 17ème dans le rapport « World Bank Doing Business de 2010 ».

Comments are closed.