Facebook vient en aide aux TPE/PME à travers un nouveau programme marketing

Facebook nous étonnera toujours. Le réseau social participe pour la première fois au Salon des entrepreneurs de Lyon et pour cela, il a concocté une série d’initiatives pour aider les PME  à développer leur stratégie marketing sur son site : le programme « Small Business Boost ».

« Facebook n’est pas simplement un réseau social, c’est également un levier économique majeur. Toutes les entreprises, grandes marques ou PME, peuvent capitaliser sur cet immense espace d’échange d’informations aux 901 millions d’utilisateurs actifs par mois -dont 25 millions en France -pour développer leur activité et influencer les comportements d’achats. » Peut-on lire dans un communiqué publié par le groupe.

Small Business Boost s’adresse aux petites structures ayant déjà une page facebook comptant 50 fans minimum. Le principe est simple : les entreprises retenues par le réseau social pour bénéficier du programme débuteront avec 20 euros de publicités gratuites sur la plateforme sociale. Si la page obtient 100 nouveaux fans, Facebook surenchérit : 60 euros supplémentaires.

Après le Royaume-Uni (1er juin), c’est au tour de la France puis des autres pays européens comme l’Allemagne et l’Italie dans les semaines à venir. En fait, l’offre de crédits publicitaires gratuits est affectée d’une enveloppe de 5 millions d’euros à l’intention de 50.000 TPE et PME européennes.

Outre les crédits publicitaires, Facebook mettra un centre de ressources  gratuit en ligne  à la disposition des sociétés françaises retenues dans le but de redorer l’image du réseau social en termes d’usage professionnel.  A ce propos, étude de Deloitte (janvier)  avait indiqué que l’activité de Facebook en 2011 avait généré 1,9 milliard d’euros et favorisé la création de 22.000 emplois en France.

Marketing : Zoom sur le M-commerce en France

Le canal de vente M-commerce connaît aujourd’hui une ascension fulgurante dans l’univers du marketing, surtout grâce aux terminaux mobiles, plus particulièrement les appareils intelligents, qui soulèvent l’enthousiasme des consommateurs. En effet, à en croire la croissance du nombre de personnes détenant un téléphone portable, notamment de smartphones,  le commerce sur internet mobile est un canal qui a de l’avenir.

Selon les évaluations de Médiamétrie dévoilées en Décembre 2011, l’Hexagone a franchi la barre des 19 millions de mobinautes. Par ailleurs, neuf personnes ayant accès à internet mobile sur 10 visitent un site mobile, soit 90,6% de mobinautes s’intéressant à ce genre de site (chiffre datant d’avril 2012). On sait aussi qu’un mobinaute sur 4 (soit 4 millions de personnes environ) affirme avoir déjà eu recours aux achats par téléphone portable, notamment pour le gain de temps considérable que cela présente mais aussi pour l’expérience d’achat convivial qui sont des facteurs majeurs du désir d’acheter un service ou un produit via son Smartphone.

L’engouement public pour internet mobile n’a pas échappé aux professionnels du marketing qui sont de plus en plus portés vers le canal du M-commerce. Les smartphones et les tablettes enregistrent des ventes à des taux de croissance considérables, ce qui promet de beaux jours à celui-ci.

Les types d’achats réalisés depuis un terminal mobile sont nombreux. Parmi eux, les voyages sont les plus achetés (réservation d’hôtel, billets d’avion, location saisonnière d’un pied-à-terre), les biens culturels (livres, DVD…), l’habillement, la hi-fi et l’informatique. Selon les estimations du cabinet d’étude sectorielle et d’entreprises Xerfi , le m-commerce devrait dépasser les 13 milliards d’euros en 2015 contre 500 millions d’euros seulement en 2010 en France.

Free Mobile récompensé pour sa performance dans la relation client

Le premier prix du Podium de la relation client 2012 a été décerné à Free Mobile dans le secteur de la téléphonie mobile.  Après seulement cinq moins d’existence sur le marché français, l’opérateur s’impose incontestablement. BearingPoint/TNS Sofres récompense les entreprises qui sont les meilleurs en matière de qualité de service de relation client.

Cette année, BearingPoint/TNS a jugé que le mérite revenait à la société Free Mobile pour la satisfaction de ses clients au quotidien  à l’issue d’une enquête menée auprès de  4000  personnes. Les prestations service de relation client  de l’opérateur ont été évaluées à différents niveaux, à savoir, la qualité de service dans l’ensemble et par canal, l’adéquation de l’offre aux besoins des chalands et la qualité de réponse fournie à ceux-ci.

Free Mobile doit certainement son succès qui se manifeste par l’aquisition de  2,6 millions d’abonnés  mobiles en l’espace de 3 mois et le premier prix 2012 de la relation client, à la performance de son service client.

Free Mobile se démarque de ses concurrents, les opérateurs historiques, par le fait qu’il met le client au centre de ses attentions et de ses stratégies, une optique très importante pour les sociétés d’une telle envergure. Aussi, même en étant la proie des syndicats par une remis en cause perpétuelle de sa couverture réseau, Free Mobile n’en démord pas et  poursuit son ascension. Le fait d’avoir décroché ce prix constitue une grande victoire pour le nouvel opérateur.

Offshore : l’Afrique de l’Est, une plateforme potentielle pour l’externalisation

La présence des sociétés étrangères dans le secteur du BPO (Business Process Outsourcing) est-africain se renforce de plus en plus, notamment dans le domaine de l’externalisation d’une partie de l’activité, généralement les prestations à plus faible valeur ajoutée,  en la confiant à un sous-traitant. Les pays comme ceux de l’Afrique de l’Est adhèrent de plus en plus au déploiement de solutions innovantes afin de booster la compétitivité des secteurs public et privé.

D’ailleurs, les hauts cadres vous confirmeront que l’externalisation est un élément intégral de l’image-même des entreprises. Le BPO transforme les opérations des entreprises et leurs permettent de suivre le rythme de la compétition qui se veut de plus en plus rude.
Munjal Shah, directeur du groupe africain techno Brain, spécialisé dans les solutions, formation et BPO pour les technologies de l’information, affirme qu’une organisation externalise des services non-centraux. Cette activité n’est, selon ce directeur, plus un luxe mais un impératif pour les entreprises qui veulent rester compétitives.

Ce dernier a expliqué à Xinhua la réelle étendue de ce secteur : »L’externalisation n’est pas confiné au secteur des TI; elle peut s’appliquer au commerce de détail, aux banques et aux finances, aux ressources humaines, aux soins de santé, aux médias et à la recherche. Beaucoup sont ceux qui assimilent le BPO aux centres d’appel mais ces derniers ne représentent que 5% de l’ensemble du secteur ».

Pour M. Shah, la région est-africaine pourrait devenir une plateforme  d’externalisation, notamment grâce à l’abondance de la force de travail qualifiée et aux économies solide ainsi que l’existence d’infrastructures adéquates. Mais le secteur pourrait être encore plus florissant si le gouvernement daigne y consacrer une part d’investissement et consente à améliorer le climat d’affaires. En effet, le secteur du BPO ougandais  est à son apogée grâce à la reconnaissance gouvernementale.

Le logiciel E-Cybèle intègre une fonction destinée à simplifier la téléprospection

Depuis fin mai 2012, le logiciel de phoning E-Cybèle offre une nouvelle fonction dédiée à la prospection commerciale : E-Cybèle Prospection.  Le but est d’aider les téléprospecteurs à travailler plus efficacement. La téléprospection est une procédure fortement appréhendée par les commerciaux. Aussi, il est nécessaire de mettre à leur disposition les outils appropriés pour les aider à vaquer plus volontiers à cette tâche.

L’offre de E-Cybèle sert à optimiser la création et la gestion des campagnes de téléprospection à travers plusieurs fonctionnalités  dont l’import, la gestion des appels, rappels et listes noires, la gestion de fichiers de prospects, les formulaires personnalisées ainsi que l’attribution des appels aux téléprospecteurs et aux commerciaux et bien d’autres encore. Bref, tout est conçu pour faciliter la vie aux téléopérateurs chargés d’assurer la prospection téléphonique.

Le logiciel de phoning permet également de suivre la campagne en temps réel, ce qui représente un avantage très important en termes de stratégie commerciale.
E-Cybèle Prospection est compatible avec les principaux navigateurs : Mozilla Firefox, Safari, Opéra, Google Chrome, Internet Explorer.

On peut y accéder à partir de 49 euros par mois. Il s’agit d’une licence de phoning seule pour 1 à 5 postes de travail. Les tarifs sont dégressifs en fonction du nombre de postes équipés.  On propose également d’autres offres comme l’option fichier de prospection, ligne téléphonique SIP et/ou un ordinateur portable. Pour tester la performance de cette solution, il faut se rendre sur le site de E-Cybèle pour la version test.