Sécurité informatique : Une négligence pourrait être fatale

Sécurité informatique : Les différents points stratégiques

Actuellement, beaucoup d’entreprises ne se sont pas encore relevées des failles causées par les fautes d’inattention liées aux transferts de données. En effet, la fuite des fichiers n’est pas seulement due aux attaques venant de l’extérieur. Une petite négligence anodine pourrait être la source d’une divulgation soudaine, comme cet incident qui a usurpé l’identité de 2000 personnes en Angleterre à cause d’une clé USB trouvée par hasard. C’est pourquoi la sécurité informatique requiert une grande attention de la part de chaque employé, surtout lors des sauvegardes des fichiers.

Pour y remédier, une nouvelle loi de protection des données sera mise en vigueur en 2016. Cette nouvelle politique concernera surtout les démarches que devront suivre les entreprises désormais afin de mieux gérer le suivi complet des informations échangées.

Quels sont les critères à respecter ?

De prime abord, il est évident que pour pouvoir surveiller la destination des données envoyées, il faut qu’elles soient toujours visibles pour être facilement retracées sur le serveur. En effet, les gestes répétitives, surtout de transfert, doivent être automatisées car il est plus probable de commettre des fautes en les faisant soi-même à la main. Ainsi, à part la garanti d’une meilleure sécurité informatique,  il y aura une grande économie de temps et un audit pourra se faire régulièrement.

Une gestion automatique des fichiers grâce à un serveur central s’avère aussi plus pratique car les collaborateurs étant beaucoup trop nombreux, le risque d’échanger les mauvais fichiers est réduit. Et par ailleurs si un problème parvenait à se produire, l’entreprise pourra prendre les bonnes décisions en temps réel.

A part tout cela, il est important de noter que le cryptage des données constitue aussi la clé d’une bonne protection informatique. En effet, même à leur sortie de la base de données, les fichiers doivent toujours restés codés pour que seules les personnes devant y avoir accès arrivent à les décoder.

Comments are closed.